• Sylvie Boizet - Naturopathe à Nice

SOMMES-NOUS TOMBÉS SUR LA TÊTE ? ET NOTRE IMMUNITÉ ALORS ? IMMUNITÉ - Partie 1

Mis à jour : 5 déc. 2020

LORSQUE NOTRE SANTÉ EST MENACÉE, IL EST DU DEVOIR DE CHACUN DE LANCER UN CRI D’ALERTE SALUTAIRE, UN CRI DU COEUR, POUR PRÉSERVER NOS DROITS ET NOTRE DIGNITÉ.


Ceux qui, en ce moment, à cause d’un virus star nommé COVID19, veulent nous faire croire que nous serions démunis sans vaccin se fourrent sérieusement le doigt dans l’oeil. Nous faire croire que nous venons au monde totalement démunis, tels de pauvres choses sans aucune défense ont bien vite tirés un trait sur les milliers d’années d’existence de notre espèce sur terre. Comment ont-ils donc fait pour survivre tous ces Homo sapiens depuis 200 000 ans sans vaccin ? Et comment peut-on croire qu’en l’espace de 6 mois, les hommes sur terre ne seraient plus capables de résister à un quelconque virus sans vaccin ? Il a quoi de spécial ce nouveau et énième coronavirus qui est venu et s’est évaporé au bout de quelques semaines de virulence, tout comme tous les autres chaque année ? Savez-vous qu’on ne le détecte pas par ces tests dont tout le monde parle (PCR), lesquels ne perçoivent que des traces d’ADN de coronavirus (ceux que vous avez sûrement rencontré les années suivantes ou même cette année) ? Le saviez-vous ? Et que plus on teste de personnes plus on trouvera forcément de cas positifs (mais asymptomatique, qui veut dire non malade), car nous avons tous été en contact un jour ou l’autre avec l’un d’eux.


La bonne nouvelle c’est que vous êtes toujours vivant et en bonne santé. Et grâce à qui ? Hm ? Grâce à votre système immunitaire, bien plus performant que tous les vaccins du monde.


Les dieux et les hommes seraient-ils subitement tous tombés sur la tête ? Il y a de quoi se poser la question.


Il va donc être salutaire de proposer un petit rafraîchissement des données concernant l'immunité et pourtant connues de TOUS les médecins et professionnels de santé planétaires, apprises au cours de leur cursus et qu’ils font mine d’oublier actuellement pour la grande majorité d’entre eux. Seuls quelques hommes courageux s’élèvent de concert pour nous rappeler les principes de l’immunité. Il faut croire qu’ils parlent dans le vide ! Car la majorité n’entend pas leurs messages, même si les consciences se réveillent et s’élèvent contre l’absurdité des recommandations de plus en plus liberticides au nom d’un virus muté depuis belle lurette et qui ne fait plus de dégâts que chez les très faibles, comme ce qui arrive ni plus ni moins que chaque année depuis des centaines d’années et n’a bizarrement jamais ému aucun politique ni aucun média, ni aucune instance de santé.


Les mêmes qui voudraient notre bien et nous exhortent à penser aux autres, mais qui décennie après décennie, année après année autorisent les pesticides, les vaccins à outrance sur des nourrissons, viennent de voter une loi pour avoir le droit d’avorter en cas de problème psycho-social jusqu’à la fin d’une grossesse (9 mois !), les mêmes qui autorisent des ventes d’armes dans le monde et vont guerroyer sur tous les continents au nom des droits de l’Homme en contribuant à la mort et à la famine de millions d’humains sans aucun état d’âme, en octroyant l’impunité à des repris de justice ou des dangers potentiels sur le territoire français, les mêmes qui ont contribué à la destruction de nos droits sociaux, de nos emplois, de la fermeture de nos industries, de nos services publics dont l’hôpital public et qui pleurent maintenant de l’incapacité d’accueil du système hospitalier. Faites les comptes, et ne l’oubliez pas trop vite, non, n’oubliez jamais.


Comme pour toute infection virale, seules les personnes extrêmement faibles et déjà gravement atteintes, dont l’immunité est très basse par la faute d’un corps épuisé, atteintes de maladies dégénératives avancées et consommatrices de médicaments immuno-suppresseurs (qui leur suppriment leur immunité…) sont en zone rouge avec risque de décès et donc déjà pris en charge par le corps médical. Cela justifie-t-il un tel emballement et une telle hystérie et fuite en avant concernant la restriction de plus en plus aberrante de nos libertés en détruisant au passage toute l’économie nationale et mondiale ? NON.


Le seul moyen de rester en bonne santé est de vivre en harmonie avec les lois naturelles, notre environnement (extérieur, intérieur, relations sociales et solidarité) et de renforcer par une hygiène de vie de bon sens notre organisme qui est le meilleur rempart pour nous prémunir de la maladie. Attendre de la part d’hypothétiques médicaments de synthèse une guérison sans lever le moindre petit doigt pour être acteur de sa propre santé, est voué à l’échec, je vous le dis direct. De plus, par l’ignorance ou l’oubli des bases de l’immunité, on affaiblit encore davantage ses défenses.


Je vous conseille donc si vous souhaitez attraper une bonne maladie bien invalidante :

- d’écouter les médias mainstream anxiogènes

- de vous stresser en imbibant votre cerveau et vos cellules des messages abêtissants télévisuels et radiophoniques

- de porter un masque en continu

- de vous laver les mains au gel hydro-alcoolique plusieurs fois par jour

- de vous isoler de vos amis et relations sociales

- de passer votre temps à penser « gestes barrières » en nettoyant tout tout le temps, en ne serrant plus les mains, en ne faisant plus la bise...

- de ne plus aller voir vos aïeux en Ehpad

- de ne pas faire confiance à votre corps

- de vous méfier des uns et des autres, sûrement des ennemis en puissance

- de gober chaque recommandation du gouvernement comme la sainte parole


Vous serez encore libre, oui, pas d’amendes à payer, pas de connotation de complotisme à votre encontre, des enfants pris en charge par une tutelle d’État, mais en réalité, vous serez fait comme un rat dans sa cage, qui, elle, se rétrécira de plus en plus, juste assez grande encore pour vous permettre d’aller travailler pour faire tourner le CAC 40 des amis de notre cher président. Vous serez sur la bonne voie, la voie de l’enfermement le plus terrible qui soit parce que vous l’aurez consenti vous-même, vous leur aurez donné l’autorisation de vous avilir, de vous humilier, de vous prendre ce que vous aviez de plus cher, définitivement.


ALORS, SOYONS TOUS LE CHANGEMENT, LE VRAI ! CELUI QUI NOUS TIRE VERS LE HAUT, VERS LA LUMIÈRE ! LEVEZ-VOUS ! CESSEZ DE COURBER L'ÉCHINE ET DEBARRASSEZ-VOUS DE VOS CHAÎNES ! Sylvie Boizet - Naturopathe