Canva - Woman Drinking Water by the Rive

LA NATUROPATHIE

COMMENT LA DÉFINIR / MON APPROCHE :

Sa fonction est de renforcer, de rééquilibrer l'organisme en s'appuyant sur des "outils" et des principes de base pour préserver et améliorer la santé grâce à des conseils personnalisés adaptés à votre cas spécifique (votre profil morphologique, vos antécédents personnels et familiaux, votre contexte de vie en général).
En dehors de la nutrition, qui est l'élément de base, ce que le naturopathe utilise le plus couramment est la phyto-aromathérapie, l'hydrologie (eau, argile...), la micronutrition (ou compléments nutritionnels). L'utilisation de ses "outils" sert à corriger le terrain sous forme de cure ponctuelle. Je les complète par une technique qui a fait ses preuves et apporte une aide précieuse pour la gestion du stress et le drainage des émonctoires : la réflexologie plantaire.

• LA NATUROPATHIE EST RECONNUE, NOTAMMENT PAR L'OMS, COMME UNE "MÉDECINE TRADITIONNELLE" AU MÊME TITRE QUE CELLES CONNUES EN CHINE (MTC) OU EN INDE (AYURVEDA) ET QUI CONSIDÈRENT L'HOMME DANS SA GLOBALITÉ (APPROCHE HOLISTIQUE).


Elle est basée sur 5 grands piliers indissociables et qui interagissent ensemble :

LE VITALISME : ce fondement philosophique très ancien définit que toute forme vivante possède une force vitale qui a sa propre intelligence, appelée aussi Chi par les Chinois, ou Prâna par les Indiens.

Prendre en compte cette force de vie, cette énergie circulante et la stimuler si elle s'affaiblit, permet à notre corps d'utiliser au mieux toutes ses capacités d’auto-régulation. Il nous appartient de préserver cette force vitale tout au long de notre vie par des techniques énergétiques revitalisantes (alimentation de qualité, locale et de saison, vivante, activité physique, respiration, massage, immersion en pleine nature, dans l'eau vive, chant, repos, rire, méditation, yoga, acupuncture, homéopathie, lithothérapie, sonothérapie, chromothérapie, etc. Les possibilités sont variées).

L’HUMORISME : la "science des humeurs", terme médical ancien et tombé en désuétude, définit l'ensemble de nos liquides intérieurs (sang, lymphe, liquide interstitiel). C'est dans nos humeurs que baignent nos cellules et nos tissus et chez un adulte en bonne santé elles représentent environ 70 % de son poids ! D'où l'importance d'en préserver la qualité. Notre organisme est ainsi soumis à des variations physiologiques permanentes, en équilibre constant dépendant de facteurs comme la nourriture, l’état psycho-émotionnel, l'activité physique, la pollution, la génétique, le contexte social. Vaille que vaille, notre corps utilise sa propre médecine pour maintenir un équilibre intérieur stable (homéostasie), quoi qu'il arrive
Le but de la naturopathie sera d'identifier et rechercher les causes d'un déséquilibre et d'y remédier en tenant compte des éventuelles surcharges, carences, qualité et stagnation de ces liquides. En quelque sorte, elle donne juste le coup de pouce nécessaire, par l’intermédiaire d’une alimentation et d’une hygiène de vie saine et adaptée, et avec l’aide de certains « outils » et techniques drainantes (plantes, réflexologie, massages...).

Comme le disait fort justement Pierre-Valentin Marchesseau, le fondateur de la naturopathie contemporaine en France : « Ce n’est pas le moustique qui fait le marais mais bien le marais qui fait le moustique ». Autrement dit, pour éradiquer les moustiques, il faut assécher le marais. Idem pour notre milieu intérieur : s’il est encrassé et pollué, des problèmes apparaîtront progressivement si la situation perdure. D’où la cure de détoxification pour soutenir et aider le corps dans toutes ses capacités innées d'auto-nettoyage.

LE CAUSALISME : trouver les causes d’un dysfonctionnement pour le résoudre,

au lieu de s’attacher uniquement aux symptômes et à la maladie comme en médecine. Ces causes peuvent être multi-factorielles : humorale (alimentation dénaturée, toxiques alimentaires ou polluants, déséquilibre de la flore intestinale, carences, encombrement du foie, sédentarité...), psycho-émotionnelle (stress, conflits, non-dits, perte du sens de la vie…).
"Si tu es malade recherche d'abord ce que tu as fait pour le devenir" disait Hippocrate.

L'HOLISME : au lieu de diviser les êtres en parties distinctes, ce principe les considère dans leur globalité comme faisant partie d’un tout. Prise en charge globale sur tous les plans : physique, émotionnel, énergétique, environnemental, social... Chaque personne est unique, a une histoire personnelle distincte, une façon de fonctionner propre qui demande une approche individualisée.

De même, c'est un ensemble de règles de vie qui participe à la santé globale : si l'alimentation y joue un rôle primordial, elle n'est pas tout. Le rire, le plaisir, être conscient et présent dans ce que l'on vit, partager avec autrui, favoriser des pensées et des émotions positives participent tout autant à notre bonne santé physique et mentale. Car on ne se nourrit pas que d'aliments ! Une bonne raison d'appliquer cette jolie maxime de Voltaire : "J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé". 

L'HYGIÉNISME : l’art de vivre le plus naturellement et sainement possible en contact avec les éléments naturels : le soleil, l’air, l’eau, les arbres, la terre, les animaux, les relations humaines... Et j'y tiens tout particulièrement. En effet, dans la mesure du possible, je préfère de loin équilibrer le corps par des techniques naturelles et en encourageant un mode de vie sain que d'user et abuser systématiquement de compléments de toutes sortes (ces derniers ne doivent servir qu'en cas de besoins spécifiques et n'être utilisés que ponctuellement).
On peut distinguer 3 formes d'hygiène : alimentaire, physique, psycho-émotionnelle.


DERNIÈRE CHOSE ET NON DES MOINDRES : il me tient particulièrement à coeur de vous encourager à garder votre libre-arbitre et votre esprit critique. N'oubliez pas que nous sommes tous UNIQUES et qu'il est bon de ne pas TOUT prendre au pied de la lettre dans ce que nous lisons et entendons. Chaque individu a son propre métabolisme. Tout apprentissage passe donc par l’expérience personnelle. Une fois les règles de base comprises, testez par vous-même et petit à petit vous apprendrez à affiner vos ressentis et à faire vos propres réglages selon vos propres critères de fonctionnement et sans vous éparpiller. PERSONNE ne détient la vérité suprême. Votre corps et votre conscience doivent être vos seuls guides ultimes.