Canva - Woman Drinking Water by the Rive

LA NATUROPATHIE

LES PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA NATUROPATHIE  :

Sa fonction est de renforcer, de rééquilibrer l'organisme en s'appuyant sur des "outils" et 5 principes de base essentiels pour préserver et améliorer la santé grâce à des conseils personnalisés adaptés à votre cas spécifique (votre profil morphologique, vos antécédents personnels et familiaux, votre contexte de vie en général).


En dehors de la nutrition, qui est un élément de base, ce que le naturopathe utilise le plus couramment est la phyto-aromathérapie, l'hydrologie (eau, argile...), la micronutrition (ou compléments nutritionnels), la gestion des émotions, les techniques respiratoires, les techniques réflexes comme la réflexologie par exemple, etc. L'utilisation de ces outils sert à corriger le terrain avec l'aide de cures ponctuelles ou régulières.

AVANT -PROPOS :
LA NATUROPATHIE ? UNE APPROCHE SENSÉE QUI VOUS PERMET DE MAXIMISER VOS FONCTIONS VITALES ET QUI A UN RÔLE À JOUER AU-DELÀ DE LA SIMPLE PRÉVENTION !


De nos jours, en France, face à une demande de plus en plus forte de naturel, l’industrie et les secteurs du bien-être se sont développés de manière exponentielle, la tendance healthy est devenue un must et une force de vente, un argument marketing, mais c’est aussi la porte ouverte aux profiteurs divers et variés, ainsi qu'à beaucoup d’idées préconçues. Par ailleurs, la polémique sur certaines méthodes alternatives, alimentée régulièrement par divers canaux, a tendance à enfermer la naturopathie dans un fourre-tout de techniques mal comprises et parfois, il faut le reconnaître, de pratiques évoluant hors des limites légales autorisées, et quelquefois, prétexte à certaines dérives, comme partout.

DÉMÊLONS LE VRAI DU FAUX !

- 1ère idée reçue : "Son efficacité n'est pas prouvée"
La naturopathie a fait ses preuves au cours des siècles (c’est une médecine traditionnelle qui trouve ses fondements dans l’Antiquité, grâce à Hippocrate notamment), mais elle ne pourra rien pour votre santé si vous ne comprenez pas le fonctionnement de votre corps et que vous ne savez pas ce qui lui est vraiment adapté.

Le rôle du naturopathe est de vous apprendre à mieux vous connaître et d’accorder votre propre terrain à des règles de vie qui lui seront favorables, bénéfiques : car chaque personne est unique, avec une histoire personnelle spécifique et une façon de fonctionner particulière. Cela demande une consultation forcément individualisée, avec des conseils précis, afin de vous aider à renforcer vos points faibles tout en préservant vos points forts.

- 2ème idée reçue : "C'est naturel cela ne peut pas faire de mal"

Ce n’est pas parce que quelque chose est naturel que c’est anodin et sans danger.

Le naturopathe est là pour vous le rappeler et vous mettre en garde, car mal utilisés, certaines plantes ou certains compléments alimentaires peuvent présenter un danger (contre-indications, interactions médicamenteuses, additifs nocifs).


- 3ème idée reçue : "Je mange bio, et pourtant je suis malade"

L'alimentation ne fait pas tout et le bio est loin d'être parfait, l’hygiène de vie globale compte beaucoup dans l’amélioration de notre bien-être, tout autant que nos pensées qui peuvent avoir un très mauvais impact sur notre santé si elles sont toujours négatives.

En en prenant conscience, vous pouvez avoir une influence positive sur votre santé et tirer profit de l'intelligence de votre corps et de sa physiologie.

- 4ème idée reçue : "On dirait une secte, ils utilisent des termes bizarres... causalisme, holistique..."

On en est loin, car la naturopathie encourage une plus grande autonomie et le libre-arbitre, celui d'avoir le choix : le contraire d'une religion ou d'une pensée sectaire. Et si le naturopathe ne remplace pas le médecin, il en est pourtant complémentaire pour optimiser votre santé. Dommage que cela ne soit pas davantage exploité, car la science évolue et ne devrait pas être figée dans un dogme, la santé collective aurait tout à y gagner.


Cependant, contrairement au médecin qui a tendance à dissocier le corps en parties distinctes, le naturopathe, lui, traite une personne de façon globale, holistique, la prenant en compte sur tous les plans : physique, émotionnel, énergétique, environnemental, social... (principe de l'holisme). Il tente de stimuler la force vitale qui existe en chacun de nous (principe du vitalisme). Il y a aussi une dimension hygiéniste (principe de l'hygiénisme) qui consiste à encourager le plus possible un mode de vie sain en contact avec les éléments naturels : le soleil, l’air, l’eau, les arbres, la terre, les animaux, et en préservant des relations humaines harmonieuses. Et ce qui la différencie encore de la médecine allopathique, c'est qu'elle intègre une dimension causaliste (principe du causalisme), car elle cherche à identifier la cause profonde de nos maux pour mieux équilibrer notre terrain, afin d'éviter des errances médicales sans fin et permettre un retour durable à l'équilibre et à la propreté des "humeurs", nos liquides internes, notamment la lymphe et le sang (principe de l'humorisme), équilibre qui, en biologie, est appelé "homéostasie" et qui nous maintient en bonne santé et en vie. "Le terrain est tout, le microbe n'est rien" disait Claude Bernard. Autrement dit : "Ce n'est pas le moustique qui fait le marécage, c'est le marécage qui donne naissance au moustique".

Cette naturopathie séculaire, respectueuse des lois naturelles, doit être préservée de toute récupération qui viserait à la transformer en naturo-thérapie (en la vidant de son sens), singeant le corps médical avec des moyens plus naturels, mais utilisant de plus en plus, de nos jours, des compléments de synthèse issus des laboratoires, et qui envahissent de plus en plus le milieu naturopathique. Il est nécessaire de faire la différence, car la naturopathie doit sauvegarder plus que jamais sa philosophie de vie et de santé qui fait toute sa richesse et toute sa force.


Ce qui n'empêche pas le praticien naturopathe de soulager certains de vos symptômes existants avec succès (là où la médecine conventionnelle piétine) en attendant les résultats plus durables d'une réforme de votre hygiène de vie en général (alimentation, etc).

TOUT BÉNÉFICE !

- des résultats visibles si vous suivez les propositions recommandées

- une meilleure compréhension de votre corps et de ses mécanismes physiologiques

- un mieux-être durable qui se bonifie avec le temps

- une plus grande autonomie de santé

- une meilleure prise de conscience de vos besoins profonds et de l’importance de vos émotions et pensées pour une meilleure sérénité mentale

- une meilleure capacité à faire les bons choix

- un meilleur sens critique pour vous affranchir des publicités mensongères et de certains dangers invisibles mais bien réels

- une plus grande responsabilisation de vous-même

- un plus grand respect de l'environnement

- des effets positifs en cascade, progressivement, à condition d'avoir la volonté nécessaire.


Votre santé vous appartient et dépend de vos choix. C'est vous qui êtes aux commandes !