HUILES ESSENTIELLES / PRÉCAUTIONS D'EMPLOI ET MENTIONS OBLIGATOIRES

Dernière mise à jour : sept. 17

PRÉCISIONS PERSONNELLES :


Les "recettes" à base d'huiles essentielles que je propose sur ce blog peuvent être utilisées sans risque aux doses indiquées et ne posent aucun problème à condition de respecter les recommandations ci-dessous.


L'aromathérapie n'est pas une médecine douce, elle comporte des risques si vous faites n'importe quoi avec. De plus en plus tendance pour une beauté et une santé au naturel, les huiles essentielles doivent en effet être utilisées de manière avisée. Ce n’est pas parce qu’elles sont naturelles qu’elles sont inoffensives : leurs propriétés permettent une action en douceur, mais cela ne veut pas dire qu'elles sont douces : certaines peuvent être dermocaustiques par voie externe, hépatotoxiques, néphrotoxiques, neurotoxiques par voie interne, si vous les utilisez sans discernement sur une période longue et à des doses importantes.

Classées en une dizaine de familles chimiques ayant toutes leurs caractéristiques propres, les huiles essentielles contiennent chacune entre 200 et 300 molécules chimiques différentes et très complexes, c'est dire leur puissance, d’où leur extrême efficacité en de très faibles quantités.



VOICI QUELQUES RECOMMANDATIONS PRATIQUES ET DE BON SENS

À RESPECTER IMPÉRATIVEMENT :


Ne pas utiliser en cas de grossesse et d'allaitement et sur les enfants de - de 3 ans en auto-médication, sans un avis éclairé et une bonne connaissance (et toujours de façon ponctuelle). Attention aux personnes épileptiques, asthmatiques ou sujettes à certaines allergies notamment respiratoires, aux personnes âgées plus sensibles. Demandez toujours conseil soit à un pharmacien soit à un professionnel du bien-être expérimenté, formé à l'aromathérapie, informez-vous sur les formes d'utilisation possibles (voie externe : application cutanée dans huile ou talc, inhalation, diffusion ; voie interne : pure si non caustique sur un support, gélule, suppositoire, micro-lavement, ovule) et lesquelles utiliser avec les dosages précis à ne pas dépasser selon les cas. Jamais d'utilisation prolongée et toujours avec avis médical en cas de traitement allopathique.


Avant toute utilisation d'une huile essentielle, faites toujours d'abord un test de tolérance pour éviter une allergie (rare, mais c’est un principe de précaution) : 1 goutte dans un peu d’huile végétale au creux de votre coude le soir et voyez le lendemain matin si vous n’avez pas de réaction allergique (votre peau peut réagir entre 30 mn et 48 h après).


Ne jamais verser d'huile essentielle pure dans l'oreille ou dans le nez.


Evitez le contact avec les yeux (en cas de projection accidentelle, rincer l'œil avec une compresse imbibée d'huile végétale, d'olive par exemple, mais jamais avec de l'eau).


Ne jamais diluer les huiles essentielles dans l'eau du bain, elles sont insolubles dans l'eau (les diluer dans un produit neutre type bain moussant ou shampoing ou dispersant comme le solubol).


Ne jamais utiliser l'HE pure sur la peau ou les muqueuses (la diluer dans de l'huile végétale) car certaines sont dermocaustiques. Rares sont celles qui peuvent être utilisées pures, demandez conseil au préalable, vérifiez toujours.


Certaines huiles essentielles sont photo-sensibilisantes (risque d’apparition de taches brunes sur la peau) : toutes celles qui contiennent des furocoumarines et des pyrocoumarines comme les agrumes, la bergamote, tous les petits grains (bigaradier, mandarinier, etc), le néroli, le khella, l'angélique, la carotte sauvage, le céleri, le coriandre, mais aussi la verveine citronnée, le millepertuis...). > Certains conseillent de laisser une marge d'au moins 6 à 12 heures après application avant un bain de soleil, je pense qu'il est plus raisonnable d'être plus drastique ! Evitez toute exposition au soleil durant leur période d'utilisation ainsi que les 3-4 jours suivants est plus prudent (ou réservez-les à l'hiver, lorsque vous ne vous exposez pas au soleil).


Ne diffusez pas n'importe quelle huile essentielle, elles ne sont pas toutes faites pour ce mode d'utilisation à cause de certaines molécules chimiques irritantes qu'elles peuvent contenir (comme la famille des phénols). Ne diffusez pas plus de 10 mn par heure dans une pièce.


Bien se laver les mains après avoir manipulé des huiles essentielles : en vous frottant les yeux par inadvertance, vous risquez une irritation oculaire.


Conservez-les bien à l'abri de la chaleur et de la lumière, et au frigidaire pour les agrumes qui sont plus fragiles (citron, pamplemousse, orange, mandarine) et hors de portée des enfants et des animaux.


En cas d'ingestion accidentelle, appelez aussitôt le centre anti-poisons. Pour limiter les dégâts et sa causticité, il est conseillé d'avaler quelques cuillerées à soupe d'huile végétale (huile d'olive par exemple) afin de diluer un maximum l'huile essentielle..


Les huiles essentielles sont très volatiles. Après usage, prenez bien soin de refermer hermétiquement chaque flacon en revissant correctement le bouchon, afin de préserver l'étanchéité pour éviter toute évaporation.


Ne jamais stocker les flacons d'HE couchés. Les laisser toujours en position verticale car les molécules chimiques finiraient par entamer le bouchon en plastique.


Tenir à l'écart de toute flamme et attention, elles peuvent endommager les meubles vernis ou cirés si une goutte tombe dessus.


MENTIONS OBLIGATOIRES POUR UNE HUILE ESSENTIELLE DE QUALITÉ :


Le règne végétal nous offre ses essences 100 % pures et naturelles provenant des plantes aromatiques. A l'achat, à vous de veiller à ce qu'elles le soient bien et de qualité bio : vérifiez bien l'étiquette sur le flacon qui doit comporter les mentions obligatoires suivantes :

> Le nom botanique exact de la plante en latin, pour l'identifier avec précision. Prenons l'exemple de l'HE de Lavande vraie : son genre (Lavandula), son espèce (augustifolia), parfois sa variété (fragrans) = Lavandula augustifolia var. fragrans, contenant majoritairement des monoterpénols et des esters (familles biochimiques).

> Son chémotype (carte d'identité chimique de la plante, avec la mention HECT pour Huile Essentielle ChémoTypée ou HEBBD pour Huile Essentielle Botaniquement et Biochimiquement Définie), qui désigne la molécule majoritairement présente dans l'huile essentielle, celle qui permet scientifiquement de l"identifier (par exemple, pour le romarin : il existe le romarin à verbénone, celui à 1,8 cinéole ou celui à camphre. Chaque chémotype a des propriétés, des utilisations et des lieux de provenance totalement différents et qu'il est impératif de connaître pour une utilisation correcte et sans danger. Ainsi, le romarin à 1,8 cinéole (Tunisie, Maroc) aura une action sur la sphère broncho-pulmonaire, le romarin à verbénone (Corse) va plutôt être utilisé pour des problèmes digestifs sur la voie hépato-biliaire alors que le romarin à camphre (Provence) aura une action décontracturante sur les muscles (et lui, à ne surtout pas prendre par voie orale).

> Son origine géographique comme nous venons de le voir avec le romarin et parfois l'altitude de récolte.

> La partie de la plante distillée (écorce, bois, petit grain, feuilles, fleurs, plante entière...). Les propriétés et les odeurs diffèrent selon la partie de la plante utilisée.

> Son mode de culture (culture biologique, cueillette sauvage ou culture traditionnelle contrôlée). La mention AB (de culture biologique) est une nécessité lorsque vous utilisez des HE en thérapie (elles doivent être nobles). Pour l'entretien ménager, il est préférable d'utiliser des HE industrielles (de culture) de moins bonne facture (exemple : plutôt que de la lavande vraie ou fine dont l'emploi pour cet usage serait un sacrilège et un gaspillage total eu égard à la flore sauvage, au travail de qualité du distillateur et à son coût, utilisez alors du lavandin, très peu cher, car produit en grosse quantité industrielle, pour votre linge ou vos sols).

> De qualité 100 % pure et naturelle, une assurance de qualité et d'authenticité (rien ne doit y avoir été ni enlevé ni ajouté), sans produit de synthèse, sans alcool, sans aucune molécule suspecte. Attention aux produits bon marché vendus sous le nom "d'essence".


> Contrôle de la qualité : un fournisseur d'huiles essentielles doit pouvoir fournir, sur simple demande, une analyse précise de chaque huile essentielle vendue, appelée "chromatographie en phase gazeuse" (une technique fine d'analyse) qui détaille la composition exacte de l'HE (possibilité de télécharger la fiche d'analyse d'une HE sur le site internet de certains producteurs).

> Le n° du lot et la date limite d'utilisation (surtout pour les agrumes).

> Un flacon coloré (elles sont sensibles à la lumière et à la chaleur).


> Le savoir-faire du distillateur sera aussi un gage de qualité supplémentaire. Car il peut y avoir énormément de différences entre une huile essentielle de la même plante mais provenant de deux fournisseurs différents selon les critères suivants : moment de la cueillette et lieu de la récolte (climat, saison, altitude, type de sol, région, pays...), qualité des cuves de distillation, temps de distillation et lieux de stockage...

D'où l'intérêt d'aller visiter les producteurs locaux, d'assister à la distillation lorsque c'est possible (journée portes ouvertes) et de pouvoir aller tester olfactivement les HE et les hydrolats sur place. Vous apprendrez ainsi, petit à petit, à faire la différence avec une HE de qualité dont l'odeur, la composition et la vibration énergétique sont bien plus complexes et subtiles que celles d'une HE achetée en pharmacie ou d'une marque à grosse distribution.


> Le prix, un gage de qualité : un produit bon marché ne peut pas prétendre à des critères de pureté, de qualité, d'éthique, d'écologie. Les huiles essentielles de qualité biologique demandent beaucoup de travail et de patience au distillateur et les contrôles qualité sont aussi coûteux. De plus, il est nécessaire d'utiliser une énorme quantité de plantes pour obtenir une HE. Pour vous faire une idée du rendement qui a une influence directe sur les prix, voici quelques exemples : il faut 6 kg de clous de girofle pour faire 1 litre d'HE, mais 150 kg de sommités fleuries de lavande vraie pour 1 litre d'HE et plus de 4 tonnes de pétales de rose de Damas pour obtenir 1 litre d'HE. Vous comprendrez alors plus aisément le prix à payer lors de vos achats d'HE. Idées des différents prix possibles :

- prix très abordable (jusqu'à 10 € les 10 ml) : agrumes, basilic exotique, bois de Hô, gaulthérie couchée, eucalyptus radié, globuleux et citronné, clou de girofle, lavande aspic, petit grain bigarade, arbre à thé, pin sylvestre, sapin baumier, niaouli, gingembre, cèdres...),

- prix moyen (entre 10 et 25 € les 10 ml : lavande vraie, laurier noble, carotte cultivée, cyprès toujours vert, marjolaine à coquilles, menthe poivrée, romarins, thym à linalol, ylang-ylang...)

- coûteux (à partir de 20 € les 5 ml : camomille noble, ciste ladanifère, hélichryse italienne, néroli, nard, myrrhe, inule odorante...)

- très onéreux (à partir de 30 € les 2-3 ml : rose de Damas, santal blanc...).


Journée portes ouvertes aux "Senteurs du Claut" à la Tour-sur-Tinée (Alpes-Maritimes)

MES CONSEILS POUR L'ACHAT DE VOS HUILES ESSENTIELLES :

Pour le soin, en pharmacie, n'achetez jamais la marque Puressentiel en HE individuelles (très bas de gamme), idéales pour faire des produits d’entretien ménagers car moins nobles (seules leurs sprays assainissants et leurs produits tout prêts trouvent grâce à mes yeux). Préférez celles de Pranarôm (créé par Dominique Baudoux en Belgique) ou Phytosun Aroms et Florame... Selon les marques, la différence d’odeur et de qualité d'une HE peut être abyssale. C’est parfois le jour et la nuit au niveau olfactif et selon sa provenance et son mode de fabrication, au niveau des bienfaits, l'HE n'aura pas le même impact sur votre santé et votre énergie. Sinon, je vous invite à aller sur ces liens internet de producteurs ou vendeurs sérieux d’HE et d’hydrolats purs, si vous n'avez pas l'occasion d'aller les voir directement :

Aroma-Zone (site de vente très connu et bon rapport-qualité/prix, mais standard). Je mettrais 2 étoiles.

La Compagnie des Sens (site vendeur d'HE, très sérieux) 3 étoiles.

Essenciagua : (distillerie de qualité) : 3 étoiles.

Les Senteurs du Claut (producteur et distillateur au-dessus de Nice, haute qualité) : ici c’est du 4 étoiles.

Florihana (distillateur, haute qualité) : ici c’est aussi du 4 étoiles, près de Grasse, sur le plateau de Caussols.

Astérale (producteur et distillateur à Madagascar) : ici des productions hors pair, de haute qualité, 4 à 5 étoiles !

Aromavitry (et laboratoire Run Essence), distillerie familiale en label bio AB à La Réunion et créations en laboratoire d'une large gamme de produits. Excellente qualité, 4 étoiles.


Conclusion :

Ainsi, en respectant ces quelques règles et recommandations d'usage et de bon sens, vous pourrez avoir accès à tout le potentiel extraordinaire du règne végétal mis à votre disposition par mère nature. Et au-delà de leurs molécules chimiques si puissantes, les plantes aromatiques vous apportent bien plus encore : une information énergétique considérable avec laquelle votre corps entre en résonance, permettant de stimuler ses propres capacités d'auto-guérison. C'est ce cadeau merveilleux que la nature vous offre avec générosité. A vous de la respecter en utilisant ses huiles essentielles "vivantes" à bon escient avec toute la justesse et la sagesse qu'elles méritent, ponctuellement et avec parcimonie, pour des résultats qui dépasseront largement toutes vos espérances.


Sylvie Boizet - Naturopathe



NOTES : Livres recommandés pour commencer :

- "Ma bible des huiles essentielles" de Danièle Festy - Editions Leduc

- "L"aromathérapie - Se soigner par les huiles essentielles" de Dominique Baudoux - Editions Amyris.

- "Initiation à l'Aromathérapie Scientifique et Médicale - Se soigner avec les huiles essentielles" de Michel Faucon avec la collaboration de Ronald Mary - Editions Sang de la Terre.

- "Les Huiles essentielles pour les Nuls" de Elske Miles.

- "La phyto-énergétique : Stimulez vos points d'acupuncture par les huiles essentielles" de Michel Odoul et Elske Miles - Albin Michel


49 vues0 commentaire