TOMATES SÉCHÉES À L'HUILE D'OLIVE ET AUX AROMATES

Dernière mise à jour : nov. 12



La tomate séchée est un concentré de minéraux, vitamines et anti-oxydants, sans parler des vertus d'une bonne huile d'olive de 1ère pression à froid que l'on pourra ici réutiliser après avoir consommé les tomates. Fruit, légume ou épice (une fois séchée) ? La tomate n'en finit pas de nous étonner et de nous mener par le bout du nez ! Le fait d'avoir éliminé toute l'humidité en la déshydratant concentre tous les éléments nutritifs qu'elle contient. Le lycopène est son principal anti-oxydant (un caroténoïde) qui protège nos cellules des radicaux libres. C'est la tomate qui en contient d'ailleurs le plus : 85% du lycopène de notre alimentation provient de la tomate et de ses produits dérivés. Au séchage, elle perd 85 % de son eau (il faut environ 10 kg pour avoir 1 kilo de tomates séchées), ce qui diminue les risques de développement de bactéries indésirables ou de moisissures et permet de bien la conserver.


Le lycopène et les autres nombreux anti-oxydants contenus dans la tomate, auraient des effets positifs contre les cancers et notamment contre celui de la prostate. Transporté dans le sang par les lipides, le lycopène se retrouve en grande quantité dans le foie et la prostate. Comme il est liposoluble, il s'assimile donc mieux lorsqu'il est pris avec une source de gras, comme ici avec l'huile d'olive.

Petite particularité du lycopène : contrairement aux autres anti-oxydants, il ne se détruit pas à la cuisson, sa concentration augmente même avec la chaleur (plus concentré dans la tomate cuite, la sauce tomate, que dans la tomate crue. Exemple : 100 g de tomates séchées au soleil contiennent 46 mg de lycopène alors que 100 g de tomates crues n'en contiennent que 2,4 mg. Le jus et la sauce tomate en conserve en contiennent entre 9 à 14 mg au 100 g). Riche en vitamine A, E, B3, B6, K et C, la tomate séchée est source de cuivre, de manganèse et de potassium. Goyave et pastèque sont aussi de bonnes sources de lycopène pour ceux qui supportent mal la tomate en général (environ 5 mg au 100 g).


RECETTE DES TOMATES SÉCHÉES À L'HUILE D'OLIVE ET AUX AROMATES Pour 2 bocaux de 650 gr chacun environ : - 3 kg de belles tomates à faire déshydrater à 45°C si vous avez un déshydrateur ou dans votre four (mais c'est plus long), sinon, on peut en acheter des séchées au marché.

- 1/2 litre d'huile d'olive de 1ère pression à froid ou davantage selon la taille de vos bocaux.

- Quelques feuilles fraîches de laurier, de thym et de romarin.

- 6 grosses gousses d'ail coupées en deux ou en lamelles (quantité selon votre goût).

- 1 petite cuillerée à café de gros sel gris dans chaque bocal.

- Quelques grains de poivre (non visibles sur les photos, j'ai ajouté 6 grains de poivre de la Jamaïque dans chaque bocal).


PRÉPARATION :

Ici, j'ai utilisé 3 kg environ de tomates pour faire ses deux bocaux... elles se sont tassées avec l'huile. Ajoutez dans chaque bocal les gousses d'ail, les feuilles de laurier, les brins de thym et de romarin, les grains de poivre et le sel. Remplissez d'huile d'olive jusqu'à recouvrir l'ensemble. Laissez macérer 1 mois à l'abri de la chaleur et surtout de la lumière. Se consomme au cours de l'hiver et se garde au réfrigérateur une fois entamé.

L'avantage c'est qu'on peut ensuite utiliser l'huile aromatisée des tomates pour assaisonner nos salades, pâtes ou autres céréales ou légumes. Elle aura alors une odeur et un goût incomparable ! Bonne dégustation ! Sylvie Boizet - Naturopathe





16 vues0 commentaire