SIROP DE RADIS NOIR (TOUX GRASSE) /CONSEILS TOUX SÈCHE

Dernière mise à jour : oct. 8


Le sirop de radis noir, un remède de grand-mère facile à préparer d’avance pour les journées plus fraîches qui nous attendent en ce début d'automne, avec l'apparition de coups de froid plus fréquents et des toux grasses, notamment chez les petits en crèche et à l’école.


En fait, il existe deux sortes de toux (sèche ou grasse), qui ne sont que des symptômes qu’il ne faut surtout pas faire disparaître n'importe comment, car ce sont avant tout des signaux d’alerte de notre corps qui tente de se débarrasser de toxines et d'un trop-plein de mucus accumulés. Ce signal d’alarme est une invitation à être davantage à l'écoute de notre corps. Aidons-le plutôt dans son salutaire travail d’élimination.

Le bon sens commande de ne pas stopper une toux ou une inflammation. Elles doivent juste être accompagnées et c’est ce qui fera toute la différence. Ne faisons pas comme certains parents, par facilité ou totale ignorance, et qui administrent en auto-médication à leur jeune enfant présentant une toux sèche persistante, des sirops anti-toux comme le Humex toux sèche ou le controversé Toplexil© (Oxomémazine), des sirops antihistaminiques qui ont des effets neuroleptiques et présentent des effets indésirables de par la présence d’un opioïde, le dextrométhorphane, présent aussi dans les sirops à la codéïne (comme le Néo-codion...) contenant des dérivés morphiniques,(la morphine étant un puissant opioïde) ! Et je ne vous parle même pas des nombreux excipients douteux contenus dans ces médicaments en vente libre !


- Les toux sèches sont principalement irritantes et surtout épuisantes. Il existe pour les toux sèches quantité de remèdes homéopathiques (comme Drosera, Rumex, Coccus cacti en 9CH...) ou de remèdes naturels comme les tisanes à base de plantes adoucissantes, pectorales, antiseptiques et antispasmodiques, telles que la mauve, le bouillon-blanc, la guimauve, le coquelicot, le tussilage, le thym ou, en huile essentielle, le cyprès toujours vert (cupressus sempervirens) et la myrte rouge (myrtus communis) - avec les précautions d’usage (et pas avant 6 ans) - à raison d’1 goutte de chaque HE dans une cuillerée de miel 2 à 3 fois par jour pendant 5 jours maximum ou de l’hydrolat de cyprès toujours vert, plus doux pour les enfants, en spray dans la gorge, et qui permettent d’en arriver à bout. Consultez donc un médecin homéopathe ou un praticien naturopathe compétent qui vous aidera à vous familiariser avec ces remèdes sûrs qui fonctionnent à merveille sur les enfants, les adultes et même les animaux (en homéopathie pour eux, mais pas d’huiles essentielles pour les chats !).

- Par contre, pour les toux grasses, productives, glaireuses, le sirop de radis maison va permettre d’accompagner le processus naturel que l’organisme met en place pour évacuer le trop-plein de mucus sécrété lors d’une infection, d’un coup de froid, et qui va aider, grâce au réflexe de la toux, à expulser tous les germes, toxines et impuretés indésirables provenant des bronches. Dans ce cas, il ne faut pas empêcher ce processus mais faciliter cette évacuation et le sirop expectorant de radis noir sera alors un bon soutien pour le corps.

PROPRIÉTÉS DU RADIS NOIR : Le radis noir (raphanus sativus), est une plante potagère au goût piquant contenant des dérivés soufrés comme l’oignon ou les choux notamment. Ces dérivés soufrés sont justement activés lorsqu’on découpe la plante (en rondelles ou râpée) : on le remarque en éminçant un oignon, ce sont ces vapeurs soufrées dégagées qui nous font pleurer. Le radis noir est riche en minéraux, dont le potassium, en vitamines B et vitamine C et en anti-oxydants.


Il vous aidera à lutter contre divers maux du quotidien : très efficace contre les troubles digestifs comme la constipation car c’est un laxatif doux, contre les indigestions parce-qu’il favorise la sécrétion de bile et facilite son évacuation vers l’intestin (à la fois cholérétique et cholagogue), contre les migraines d’origine hépatique parce-qu’il contribue à nettoyer le foie, et c’est enfin un allié pour les toux grasses et les bronchites (expectorant et antitussif naturel), il fluidifie les mucosités bronchiques, accélère leur élimination.

Contre-indications du jus de radis noir : en cas d’obstruction des voies biliaires, mais aussi en cas d’estomac hypersensible (il peut donner des troubles gastro-intestinaux et des aigreurs d'estomac) : dans ce cas, diminuez les doses ou avalez-le avec un fond d’huile d’olive, cela tapissera la muqueuse digestive et la protégera des dérivés soufrés irritants ou alors, changez de plante.

PRÉPARATION DU SIROP DE RADIS NOIR (pour les enfants à partir de 3 ans)

> 1ère version : au sucre bio

- 1 ou 2 gros radis noirs bien lavés (avec 1 gros radis j’ai obtenu environ 125 ml de sirop - voir flacon de 250 ml ci-dessus).

- Pesez-les et utilisez la même quantité de sucre bio en poudre (personnellement, j’ai saupoudré de sucre au feeling les différentes couches de rondelles de radis).

- Coupez le radis noir non pelé en fines rondelles. Dans un ou plusieurs plats creux, déposez vos lamelles de radis et parsemez-les de sucre. Comme le radis est aqueux il va dégorger, et son jus va se mélanger au sucre, ce qui donnera un sirop. Laissez ainsi macérer pendant 12 heures (jusqu'à 24 heures) à température ambiante en recouvrant le ou les récipients et, selon la saison, au frigidaire. Au bout de ce temps de macération, essorez bien les rondelles pour qu’elles rendent leur dernier jus et filtrez le sirop obtenu. Mettre dans un flacon propre et opaque et conservez au frigidaire pas plus de 2 à 3 mois. Astuce personnelle : dans mes 125 ml de sirop, j’ai ajouté 15 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse (EPP Citroplus) pour le conserver plus longtemps et le booster, le potentialiser. Posologie : 1 cuillerée à soupe 2 à 3 fois par jour jusqu’à amélioration des troubles.


> 2ème version : au miel (cumule les vertus du radis, du miel et du thym) :

- 1 gros radis noir bien lavé

- 2 cuillerées à soupe de miel de châtaignier ou de thym

- 1 infusion de thym

Râpez le radis noir et le mettre dans un bocal propre. Rajoutez-y le miel choisi et mélangez bien. Fermer le bocal et laissez reposer et dégorger au frais pendant 12 à 24 heures, avant de filtrer l'ensemble (même mode de conservation que la 1ère version). Posologie : Préparez une infusion de thym et rajoutez-y 1 cuillerée à soupe de ce sirop de radis noir au miel. A consommer le soir.

A SAVOIR : vous pouvez également faire le même sirop avec des rondelles d'oignons, puisqu'il contient aussi des dérivés soufrés comme le radis noir, mais il sera sans doute plus "piquant" au goût !

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter un bel automne et une bonne santé, car même sans presque un radis, vous serez capable d'arriver à bout d'une simple toux ! Sylvie Boizet - Naturopathe


29 vues0 commentaire