VITALISEUR DE MARION / CUISSON VAPEUR DOUCE

Dernière mise à jour : août 30


La cuisson à la vapeur douce est une alliée de choix pour votre santé !


Mais pourquoi la choisir, que possède-t-elle donc de plus ? Cet article fait le point sur ce mode de cuisson et sur les avantages de cette « marmite » si spéciale, le fameux Vitaliseur de Marion, trop souvent comparé à un couscoussier, mais qui n’en est pas un, c’est même totalement le contraire (1), avec son couvercle en forme de dôme et un succès jamais démenti ! Il possède des qualités que n’ont pas les autres appareils à cuisson vapeur, car tout a été pensé dans les moindres détails et c’est l’outil incontournable d’une alimentation anti-inflammatoire.


Pourquoi tant d’adeptes et pourquoi autant de plébiscites ? Voici, à titre informatif, quelques éléments de réponse pour vous faire votre propre opinion et vous permettre de faire un comparatif avant tout achat.


UN PEU D’HISTOIRE

Les premiers à cuisiner ainsi furent les Chinois, il y a plus de 6000 ans, puis les Carthaginois il y a environ 2500 ans ! Ce mode de cuisson à la vapeur (à moins de 95°C) est un des meilleurs qui soient, celui qui respecte le mieux l’aliment tout en conservant le mieux ses nutriments, sa saveur, bref, toute son intégrité nutritionnelle.


Différence entre cocotte-minute, cuit-vapeur et vitaliseur :

Les années 50-60 ont vu le développement et le succès de la cocotte-minute (sous pression) montant à une température dépassant les 100°C et dénaturant ainsi tous les aliments cuits dedans (ils sont beaucoup trop cuits, limite archi-bouillis). La rapidité de cuisson était et est toujours l’argument de vente choc pour libérer soit-disant la femme de ses activités en cuisine !

Mais une telle cuisson à haute température provoque la réaction de Maillard : à une certaine température, les protéines se débobinent en acides aminés formateurs de sucres qui créent un brunissement, une caramélisation, comme lorsque vous grillez un steak, ce qui donne aux aliments ce goût si recherché, mais pas forcément sain. Certaines molécules changent alors de structure physique et deviennent inutilisables par notre organisme qui ne pourra pas en profiter positivement (dans le corps ces molécules en se liant avec d’autres acides aminés produisent des glycotoxines qui caramélisent notre sang et l’épaississent, on appelle cela la glycation). Cela va conduire progressivement à des dérèglements digestifs, des maladies dégénératives et à une incapacité à bien digérer les aliments crus et les fruits frais pourtant indispensables à une bonne santé.


C’est la différence entre nourriture vivante et morte (destruction des vitamines et des enzymes), délétère si on reproduit ce mode de cuisson régulièrement sur plusieurs années. Un peu ça va, mais trop, bonjour les dégâts ! Ce sont des molécules cancérigènes que l’on cumule dans notre alimentation quotidienne comme avec les chips, le café, le chocolat, le pain grillé, les grillades et les cuissons au four, les cuissons à la poêle, etc.


Les cuit-vapeurs classiques, eux, ont souvent des couvercles plats et en plastique, mais surtout ils ne bénéficient pas des principes énergétiques du Vitaliseur qui bonifient les aliments cuits avec. C’est l’outil idéal pour une alimentation santé rapide et saine au quotidien, il bat tous les cuit-vapeurs à plate couture !

La cuisson à la vapeur douce :

Cette cuisson idéale a été réhabilitée par André Cocard, un ingénieur chimiste français. Il avait déjà conçu le « Vap’ok » en 1980 (ne pas confondre avec le Vapok) avec un couvercle en dôme, avant de rencontrer Marion Kaplan en 1985. Ils vont alors s’associer tous les deux pour concevoir la même année « Le Vitaliseur de Marion », en faisant évoluer l’idée première d’André Cocard. En 2013, le Vitaliseur, tout en conservant ses mêmes paramètres énergétiques, s’améliore grâce à des poignées en silicone, puis en 2014 sort un nouveau modèle relooké. Fin 2017, naissance du Vitaliseur Grand Chef plus design et du trio Grand Chef : sans rien changer à ses performances, perfectionné encore, il est enrichi de nouveaux accessoires de cuisson en céramique et d’un nouveau moule à cake plus grand. En 2025, le Vitaliseur aura 40 ans !


Le professeur Joyeux, conquis par le Vitaliseur le fait découvrir en 2000 au professeur Seignalet (auteur du célèbre livre « L’alimentation ou la 3ème médecine ») (2) qui en comprend très vite tous les avantages et le conseille à ses patients atteints de maladies dégénératives.


BIENFAITS DU VITALISEUR

Ce mode de cuisson ne dépasse pas les 95°C et peut être utilisé pour cuire toutes sortes de plats de façon simple et très rapide (légumes sans avoir à les blanchir, viandes, poissons, œufs, gâteaux moelleux, cakes salés et sucrés, pains sans gluten notamment, banana bread, flans, soufflés, fruits, clafoutis, céréales, légumineuses), il peut réchauffer sans assécher (exit le micro-ondes qui déstructure les molécules alimentaires et prend de la place), décongeler (sur le tamis, on dépose des légumes surgelés pour les cuire directement) ou être utilisé comme un bain-marie (pour faire fondre du chocolat ou du beurre par exemple) et même faire des yaourts. Sa cuve peut vous servir pour cuire vos bouillons de légumes ou d’os maison.

La première qualité du Vitaliseur est celle de conserver une grande partie des vitamines et enzymes des aliments et de respecter leur goût d’origine en révélant leur vraie saveur. Selon une étude réalisée au laboratoire central d’hygiène alimentaire, à Paris, la perte en vitamine C d’un aliment plongé dans de l’eau bouillante est de 55 %. A la vapeur douce, la perte n’est que de 30 %.

A savoir : les vitamines, dont les plus sensibles, comme la vitamine B1 et la vitamine C sont détruites après 102°C à la vapeur douce, au-dessus de 100°C dans l’eau bouillante, après 70°C dans les huiles, après 120°C dans un four. Lors d'une déshydratation, leur dégradation commence après 42°C.

Le Vitaliseur épure les aliments de leurs toxines (pesticides de surface et certains métaux lourds), des graisses excédentaires (environ 30%) et permet de garder intacts les sels minéraux donc de cuisiner sans ajout de sel (nul besoin de rajouter du sel dans l’eau de cuisson) et sans ajout de matières grasses (on verse une bonne huile crue de 1ère pression à froid sur les plats après cuisson, avant de les déguster).

A savoir : par contre, il vaut mieux toujours acheter des aliments bios car les toxines intracellulaires (comme les nitrates) ne pourront pas être éliminées.

Son couvercle en forme de dôme a l’avantage de permettre à l’eau de condensation de s’écouler le long des parois et de ne pas retomber sur les aliments en les délavant (ce qui se passe dans un couscoussier à deux tamis, et où la vapeur a plus de difficulté à monter au second étage avec une cuisson non uniforme des aliments !). Cette caractéristique permet également de cuire différents aliments ensemble sans que l’eau imprégnée de leur goût ne se mélange aux autres aliments (en les isolant dans des ramequins différents). La conception du couvercle, en dôme (ondes à émission de forme) et avec un poids précis, lui permet de se soulever très légèrement (il n’est pas étanche) : la vapeur en excès peut ainsi s’échapper dès qu’il y a assez de densité dans l’habitacle, maintenant ainsi une température constante aux alentours de 95°C.

De même, les trous plus larges du tamis (6 mm de diamètre) permettent à la vapeur de passer plus abondamment et de saisir l’aliment, qui ne souffre pas, ce qui évite un temps de cuisson plus long et conserve les minéraux. La largeur des trous limite aussi la montée en température pour ne pas monter au-dessus de 95°C. En effet, un savant calcul a mené Marion Kaplan à préciser le diamètre des trous du tamis, leur nombre et leur répartition basés sur le nombre d’or, ainsi que la hauteur de la cuve et du couvercle pour une régulation de température homogène optimum.


Le Vitaliseur est en acier inoxydable chirurgical 18/10 (18 % de chrome et 10 % de nickel). C’est donc un matériau sain et inoffensif en contact avec les aliments, n’en modifiant ni le goût, ni l’aspect, ni l’odeur. Il est conçu (si vous l’entretenez correctement) pour être gardé plus de 20 ans et bien davantage ! On peut l’utiliser sur tous les feux (électrique, vitro-céramique, induction, gaz sans mettre à fond). La cuve du Grand Chef fait 8 litres (2 à 6 personnes).


De grands chefs, conquis, l’utilisent dans leur cuisine et parfois dans la cuisine de leur restaurant, souvent bluffés par exemple, par la cuisson d’une pièce de bœuf à la vapeur en 2 à 3 minutes, donnant une viande soyeuse et fondante en bouche (à condition que celle-ci soit de qualité bien évidemment).


NOUVEAU : le trio céramique et la soupière en céramique pour le Grand Chef



COMMENT FONCTIONNE LE VITALISEUR - CONSEILS

Remplissez la cuve d’un tiers ou d’un quart d’eau, selon le temps de cuisson prévu. Fermer avec le couvercle et faites monter l’eau à ébullition. Mettre les aliments sur le tamis et posez ce dernier sur la cuve après ébullition en baissant la puissance du feu pour maintenir l’eau juste frémissante. N’ouvrez plus le couvercle. Servez-vous d’une minuterie pour avoir un temps de cuisson précis.


Cuisez les aliments juste le temps qu’il faut, al dente pour les légumes et rapidement pour le poisson et la viande (temps de cuisson expliqués dans le magazine livré lors de l’achat d’un Vitaliseur). Retrouvez ici un tableau des légumes de saison et leur temps de cuisson. Téléchargez ici, un PDF sur les temps de cuisson selon les plats préparés.

Inutile de mettre de l’eau filtrée dans la cuve, l’eau du robinet suffit, car à la vapeur l’eau sera distillée.

Jeter toujours l’eau de la cuve après cuisson, elle ne doit jamais être consommée, même si vous avez utilisé des aliments bios (qui ne sont jamais à 100 % dépourvus de pesticides déposés par les pluies et les vents d’un champ à un autre). Vous pouvez garder l’eau de la cuve pour une seconde cuisson si elle n’a pas récupéré l’odeur de vos précédents aliments et qu’ils étaient bios. Cependant, vérifiez bien que vous avez un niveau d'eau suffisant, car sinon elle s'évapore plus rapidement et le fond risque de brûler !


Ne cuisez jamais rien dedans avec du papier aluminium ou du film étirable, leurs émanations toxiques à la cuisson vont imprégner vos aliments.

Lors de l’ouverture de la cuve, après cuisson, soulevez le couvercle doucement en le laissant droit et déposez-le dans l’évier : ne le penchez pas, sinon l’eau contenue dans le couvercle tombera sur vos aliments ou votre gâteau.


Je conseille de mettre la hotte en marche pendant la cuisson au Vitaliseur ou alors d’ouvrir un peu une fenêtre pour que la buée ne stagne pas dans la pièce. Nul besoin non plus de mettre le feu au maximum après ébullition de l’eau dans la cuve. Par exemple, sur une plaque à induction allant de 1 à 12, mettre à 9 est suffisant pendant le temps de cuisson, sinon vous créerez trop de buée dans votre cuisine et cela vous fera faire des économies d’énergie.

Son entretien :

Pour le garder intact à l’intérieur, mettre une rondelle de citron dans l’eau de la cuve avant cuisson : elle évite les petites taches de calcaire sur le fond et lui garde un aspect neuf éclatant. A l’extérieur, de temps en temps, frottez avec une éponge neutre et un peu de pierre d’argile pour le faire briller plus intensément. Si vous avez brûlé le fond, faites chauffer un peu de bicarbonate de soude et de vinaigre blanc dedans et laissez tremper un peu. Cela va mousser et vous pourrez ainsi mieux la nettoyer.


> POUR BÉNÉFICIER D'UN CODE PROMO : Envoyez-moi votre adresse mail et vous recevrez un code promotionnel valable 5 jours sur une commande d’un ou plusieurs produits.

Pour bénéficier de ce tarif promotionnel, il vous suffira d'ajouter votre produit au panier sur la boutique ICI puis vous connecter ou créer un compte avec le même e-mail que vous m'avez envoyé. Il ne vous restera plus qu'à entrer vos informations personnelles et indiquer le code de réduction dans le champ prévu à cet effet, au moment de la sélection du mode du paiement. La réduction liée au parrainage se déduira automatiquement du montant total.

> Une idée des prix avec promo en France métropolitaine (à partir des prix sur le site de la boutique) :

• Petit Robinson à 140€ (au lieu de 159€) + 8€ de port soit 148€

• Le Duo céramique à 62€ (au lieu de 68€) + 6€ de port soit 68€

• Le Vitaliseur Grand Chef à 205 € (au lieu de 218€) + 12€ de port soit 217€

• Le Pack Vitaliseur Grand Chef à 249€ (au lieu de 259€) + 15€ de port soit 264€

• Le Trio Grand Chef : 72€ (au lieu de 76€) + 6€ de port soit 78€

• La Soupière céramique : 68€ (au lieu de 68€) + 6€ de port soit 74€

> Une idée des prix avec promo HORS France métropolitaine (à partir des prix sur le site de la boutique) :

• 22,50 € de remise sur le prix HT du Petit Robinson

• 5,00 € de remise sur le prix HT du Duo céramique

• 20.83 € de remise sur le prix HT du Vitaliseur grand Chef

• 20.83 € de remise sur le prix HT du Pack Vitaliseur Grand Chef

• 8,33 € de remise sur le prix HT du Trio Grand Chef

• 5,00 € de remise sur le prix HT de la Soupière céramique > POUR UNE COMMANDE D’ACCESSOIRE À PART :

Si vous ne souhaitez pas commander le trio céramique dans un premier temps, ni la soupière en inox, sachez que vous pouvez joindre la société Nutrition Quantique pour éventuellement acheter à part le moule à cake qui est fort pratique (pour les cakes, les gâteaux et les pains). Il coûte 35 euros (frais de port compris, en France) et peut être commandé sur demande au +33 (0)4 94 01 22 61 ou par mail à l’adresse suivante : contact@vitaliseur.com

Adresse de la société : Nutrition Quantique – 83091 TOULON Cédex – France


Sylvie Boizet – Naturopathe


ANNEXES :

(1) Les trous des deux tamis sont beaucoup plus petits dans un couscoussier, pour que la semoule ne tombe pas sur les légumes et la viande et il possède un couvercle plat pour que l’eau de condensation retombe sur la semoule pour l’hydrater.

(2) Livre « Changez d’alimentation » du Pr Henri Joyeux, éditions Du Rocher, 2013

Annexes : - Site du Vitaliseur de Marion : https://vitaliseurdemarion.fr/officiel/vitaliseur-de-marion/

- Le magazine de la vapeur douce : 95° (recettes, vidéos...) : https://www.95degres.com

- ICI, un site de cuisine et pâtisserie gourmande où vous pourrez avoir des informations complémentaires et surtout des idées de recettes.

- ICI, le site de « Papilles qui Pétillent », ateliers culinaires payants avec le Vitaliseur en majeure partie. Certaines vidéos de présentation y sont visibles en replay.

- ICI le compte Facebook de Stéphane Gabrielly. Ce chef cuisine, professeur à la célèbre école Ferrandi, a écrit un livre "Plats gourmands - Vapeur douce : 120 recettes simples et bluffantes" qui est agrémenté d'astuces pour l'utilisation optimale du Vitaliseur. Voici son parcours sur le site 95°.




17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout