• Sylvie Boizet - Naturopathe à Nice

COMMENT SAVOIR SI UN NATUROPATHE EST COMPÉTENT ET FIABLE ?

Mis à jour : avr. 13


Voici une question qui revient souvent et c’est plutôt compréhensible. J’ai récemment répondu à une personne qui se posait légitimement la question sur FB et voici ce qu’il m’a semblé bon d’expliquer :

« Un naturopathe sérieux et compétent ? C’est quelqu’un qui ne vous promet pas une guérison spontanée mais va plutôt vous aider à mieux comprendre le fonctionnement de votre corps et vous conseillera des outils adaptés à votre terrain et à votre contexte pour améliorer votre bien-être. Trop de naturopathes se prennent pour des médecins et outrepassent leurs attributions. Il faut qu'il puisse vous proposer un bon questionnaire très précis de départ, pour arriver à cerner ce qui peut être réformé dans un premier temps. Il ne faut pas brûler les étapes et comprendre aussi que c'est vous qui allez faire ce qu'il faut pour aller mieux. Cela se fait petit à petit, doucement mais sûrement. Le naturopathe est une sorte de guide, celui qui va vous donner les bonnes clés (personnalisées) pour aller dans le bon sens et vous permettra de faire le tri dans tout ce que vous lisez et entendez. Il vous met sur la voie avec des pistes à explorer. C'est un dialogue constructif entre lui et vous et vous devez aussi jouer le jeu en lui faisant confiance. Faites jouer votre intuition. Allez vers quelqu’un qui a un discours qui vous parle, qui saura vous comprendre, vous mettre à l’aise (aucun naturopathe ne se ressemble, chacun a un vécu particulier qui l’a amené à emprunter cette voie particulière et à faire ce choix de métier, qui a souvent surmonté lui-même un souci de santé). Vous avez aussi le bouche à oreille, mais cela ne doit pas être le seul critère, car nous avons tous des perceptions et des codes différents. Vérifiez s'il appartient à un syndicat professionnel (1) et s'il respecte ses devoirs légaux et les droits de ses clients (acceptation de ses CGV et de sa politique de confidentialité...) et, très important, c’est quelqu’un qui ne vous demandera JAMAIS d'arrêter vos traitements en cours ou votre suivi médical. Vous devez pouvoir faire confiance et testez ses conseils mais aussi gardez votre libre-arbitre ! Et avoir la franchise aussi de lui exprimer vos doutes ou de lui réclamer des précisions si vous ne comprenez pas quelque chose. Vous devez pouvoir former une équipe avec lui. Car lui aussi a besoin de connaître vos avancées, expérimentations et doutes ou démotivation pour vous aider davantage ou mieux. Il ne détient pas une boule de cristal ni la vérité absolue. C'est un peu comme la relation entre un avocat et son client. Si vous ne l'aidez pas suffisamment, il ne pourra pas trouver le bon moyen qui vous convient dans son travail de recherche des causes de votre problématique. Le naturopathe se situe généralement dans le cadre de la prévention, avant le recours au médecin. Mais en règle générale, c’est bien souvent lorsque les gens ont épuisé tous les recours à la médecine qu’ils viennent demander secours au naturopathe... Ce dernier doit alors être très prudent et ne doit pas faire n'importe quoi : un naturopathe ne peut pas remplacer le corps médical. Il a été formé pour maintenir ou restaurer votre bien-être, pour chercher la cause des causes de votre souci, c’est une sorte de détective et il procède par élimination, progressivement, mais il n’établit aucun diagnostic ni ne fait de prescription. Il se contente d’un rôle de conseil avisé et professionnel. Dans son cadre, il peut grandement améliorer l’état et le quotidien de son consultant (dans la mesure du possible, il n’est pas non plus magicien), améliorer le terrain d’une personne ou du moins faire prendre conscience à son client de la nécessité, du bien-fondé de changer certaines habitudes, pour atteindre l’objectif souhaité. Et proposer certains outils qui peuvent réellement changer la donne et soulager, mais toujours en accord avec le médecin (surtout s'il y a un traitement en cours ou une pathologie lourde), car on ne peut pas jouer avec la santé des gens. Il propose et vous disposez. Il peut même aussi encourager son client à aller faire des analyses ou à aller consulter justement pour poser un diagnostic précis. C'est ça aussi le rôle du naturopathe. Personnellement, cela me convient très bien, car je ne suis pas une frustrée de la blouse blanche.... chacun son métier et nous ne faisons pas les mêmes études. Ainsi, il peut également arriver que le naturopathe fasse équipe avec le médecin.... cela s’appelle de la médecine intégrative (c’est une aide, une approche complémentaire qui soutient positivement), mais c’est encore une notion assez peu courante en France, davantage utilisée en Allemagne ou en Belgique ! Voilà, vous êtes maintenant incollable sur le rôle du naturopathe et sur ce qui doit vous alerter ou vous rassurer. Il restera toujours une part d’incertitude dans votre choix, mais ça c’est la vie !

Sylvie Boizet - Naturopathe (1) PRÉCISIONS : Suite à la publication de ce post sur mon compte Facebook fin décembre 2020, j'ai reçu beaucoup d'avis positifs d'autres naturopathes qui ont validé cette définition de ce qu'est un véritable naturopathe. En ce qui concerne l'appartenance à un syndicat, et qui les a fait réagir, en effet, je partage aussi leur avis : ne pas faire partie d'un syndicat n'est pas une obligation et n'enlève rien au sérieux du naturopathe ! Mais c'est quelquefois ce que des personnes vont regarder en premier, influencées par certaines publications. Je les remercie d'ailleurs d'y avoir fait allusion, ce qui me permet à ce sujet de mettre les pieds dans le plat (c'est ma spécialité !). Tout le monde ne le sait pas, mais la naturopathie n'étant toujours pas reconnue en France, il existe donc plusieurs syndicats des professionnels de la naturopathie dont un en particulier, et qui s'octroie la primeur en matière de naturopathie et de sérieux, c'est l'OMNES qui fait elle-même partie de la FENAHMAN et revendique une référence qualité au niveau de la formation. Mais Il existe pourtant aussi l'APNF et le SPN, dont je fais partie pour l'instant (mon organisme de formation, l'IFSH est d'ailleurs affilié à ces deux derniers syndicats) et qui garantissent la qualité de la formation et le nombre d'heures de formation requises, exigent le respect d'une déontologie, l'adhésion à une assurance pro, etc et oeuvrent comme le premier cité à la reconnaissance de la naturopathie dans notre pays. Cela dit, personnellement, dans mes autres vies professionnelles, je n'ai jamais adhéré à aucun syndicat, et comme tout électron libre qui se respecte, je déteste même ça. Il suffit d'imaginer un parti politique censé représenter des milliers de personnes, alors que dans les faits on est justement pas tout à fait d'accord avec toutes les prises de position des instances dirigeantes. Ainsi, comme toute corporation professionnelle, la naturopathie ne déroge pas à la règle et chacun est libre de choisir celui qui lui convient pour X raisons ou de rester totalement libre, et effectivement, cela ne leur enlèvera pas leur sérieux et leur professionnalisme, je peux en attester. Dans mon cas, j'ai préféré adhéré, dans le souci de rassurer ma clientèle et les instances de contrôle officielles qui, je vous le signale, ne sont pas tendres avec tout ce qui touche à la pratique d'approches complémentaires dans ce pays ! Les préoccupations des naturopathes sérieux sont davantage tournés vers l'application de conseils béton aux consultants venus chercher des solutions sûres et efficaces auprès d'eux plutôt que de participer aux guéguerres entres syndicats. Alors, avec ou sans syndicat, c'est le client et son bien-être, notre relation de confiance avec lui qui priment en tout premier lieu !